Location d’un appartement à Vanves : quels travaux un locataire peut-il faire durant son bail ?

Location d’un appartement à Vanves : quels travaux un locataire peut-il faire durant son bail ?
Actualités Gestion- Location Immobilières

Bien qu’occupant votre bien en location pour une période limitée, votre locataire est en droit d’y effectuer certains travaux sans solliciter votre accord au préalable. D’autres chantiers, par contre, exigeront votre aval et pourront même vous être attribués. Voici les détails.

L’aménagement des lieux revient au locataire

En tant que propriétaire-bailleur, votre devoir est de fournir un logement décent et parfaitement sécurisé à votre locataire. Cependant, les travaux qui pourront rendre les lieux plus confortables feront partie des droits légitimes de ce dernier. En d’autres termes, les petits travaux d’aménagement et d’équipement du logement lui seront autorisés et ce, sans qu’il ne doive vous en informer au préalable. Il s’agit cependant de travaux qui ne compromettront pas l’habitabilité du logement au départ du locataire et qui n’auront aucune incidence sur l’état du bien. Il peut s’agir de la repeinte des murs, de l’installation d’étagères et d’objets décoratifs divers.

Le gros œuvre demandera obligatoirement l’accord du bailleur

Pour des raisons de confort, de manque d’espace ou de fonctionnalité au niveau du logement, le locataire peut demander à y réaliser d’importants travaux comme la démolition d’un mur ou d’une cloison ou encore l’installation d’équipements spécifiques (portes blindées, grille de protection, baignoire, …). Celui-ci pourra les entreprendre à ses frais après avoir obtenu l’accord écrit du bailleur. Avec cette pièce justificative, il ne sera pas obligé de remettre les lieux en l’état en fin de bail, mais ne pourra pas, pour autant, être remboursé sur les dépenses qu’il a pu allouer aux travaux.

Les travaux de mise aux normes reviennent en premier lieu au bailleur

La législation dans le secteur de l’immobilier étant sans cesse en évolution, il est possible que certains logements nécessitent des travaux de mise aux normes plus ou moins importants pour être habitables. Lorsqu’un tel cas se produit, le locataire peut prendre l’initiative de réaliser les travaux à sa charge, l’accord du bailleur à l’appui. Le bailleur peut également décider de se les attribuer lui-même, les travaux devant être effectués en un an au maximum.

Publié le 18/02/2022