Secteur de l’immobilier dans Paris Sud : tout savoir sur la réglementation RE 2020

Secteur de l’immobilier dans Paris Sud : tout savoir sur la réglementation RE 2020
Actualités Transactions Immobilières

La RE 2020 ou Réglementation Environnementale 2020 est une nouvelle norme touchant au secteur du bâtiment et de l’immobilier dans Paris Sud. Elle est entrée en vigueur au 1er janvier 2022 et intime à toutes les nouvelles constructions, individuelles ou collectives, d’y répondre. Voici ses grandes lignes.

Quel est l’objectif de la RE 2020 ?

Changement climatique et gaspillage énergétique obligent, la RE 2020 a été mise en place afin de construire des bâtiments qui soient plus performants, éco-responsables et aptes à produire leur propre source d’énergie. Dans le cadre du BEPOS ou Bâtiment à énergie positive, son but ultime est de réduire la consommation énergétique des nouvelles constructions par trois.

Comment doit-elle se manifester sur les nouvelles constructions ?

Pour atteindre son objectif, la RE 2020 se base sur trois principes fondamentaux à mettre en œuvre au niveau des nouvelles constructions qui verront le jour à dater du 1er janvier 2022. Ces principes sont :

  • L’énergie produite doit être plus importante que l’énergie consommée : tout nouveau bâtiment doit donc être capable de réduire sa consommation énergétique de manière à ce que sa production énergétique soit plus importante. Pour ce faire, la RE 2020 recommande fortement l’utilisation d’énergies gratuites.
  • La consommation énergétique doit être couverte par la production énergétique : en d’autres termes, la nouvelle construction aura recours aux énergies renouvelables pour devenir plus performante et se suffire à elle-même.
  • Les équipements utilisés doivent produire une énergie positive : la chaleur et l’électricité seront produites sur les lieux grâce, notamment, à une isolation par l’extérieur.

Quelles améliorations par rapport à la RT 2012 ?

La RE 2020 fait suite à la RT 2012 sur laquelle plusieurs améliorations ont été établies. Celles-ci concernent notamment la réduction à 0 kWh/m2/an de la dépense énergétique du bâtiment ; la prise en compte de sa consommation énergétique liée aux appareils ménagers et électroménagers en plus des équipements de base (chauffage, éclairage, eau chaude, …) ; l’élimination du gaspillage énergétique par une gestion intelligente de sa consommation en énergie ; ainsi que la mise en exergue de l’empreinte environnementale et de la production énergétique dont la nouvelle construction fait montre en plus de son isolation thermique.

Publié le 22/04/2022

Dans
la même catégorie