Assurance habitation : quelles couvertures sont essentielles pour les propriétaires immobiliers à Paris ?

Assurance habitation : quelles couvertures sont essentielles pour les propriétaires immobiliers à Paris ?
Transactions Immobilières

En tant que propriétaire immobilier à Paris, vous ne devez pas forcément répondre d’une assurance habitation. Toutefois, y souscrire est fortement recommandé que vous occupiez les lieux ou pas. La garantie responsabilité civile est, en outre, obligatoire. Mais à cela peuvent s’ajouter d’autres couvertures à moduler selon vos besoins et vos moyens. Voici ce qu’il en est. 

La garantie « Responsabilité Civile vie privée »

Du fait qu’elle est obligatoire pour tout propriétaire, elle est incluse dans toutes les formules d’assurance habitation. Elle intervient lorsque l’assuré a été rendu responsable de dommages causés sur autrui ou sur ce qu’il possède. Par exemple, si un incendie a eu lieu dans votre propriété et que le feu s’est répandu à la maison voisine, c’est l’assurance qui prendra les réparations en charge à votre place. 

Le contrat est relié à un plafond d’indemnisation. Il peut aussi inclure des exclusions, par exemple en cas de méfait causé par la pratique d’un sport violent, libérant ainsi l’assureur de sa responsabilité.

Les garanties essentielles pour un propriétaire occupant

Si vous habitez le bien, aucune loi ne vous oblige à souscrire une assurance habitation, outre celle qui a trait à la responsabilité civile. Cependant, il est fortement recommandé de se protéger au moins contre les sinistres les plus courants comme :

  • les dégâts des eaux ;

  • les incendies et explosions ;

  • les catastrophes naturelles ;

  • les vols et le vandalisme.

Ils composent les dégradations prises en charge par l’assurance multirisque ou MRH. Mais il est possible de renforcer votre couverture par des garanties spécifiques ayant trait à :

  • un bris de glace ;

  • des intempéries dont la couverture intervient en cas d’événements climatiques ponctuels et définis comme tels par un arrêté ministériel ;

  • une protection juridique pour les cas de litige.

D’autres garanties peuvent s’y ajouter selon les spécificités du bien, par exemple :

  • la garantie piscine et jardin ;

  • la garantie dommages électriques ;

  • l’assistance scolaire.

Les couvertures de base pour un propriétaire non occupant (PNO)

Si vous n’habitez pas le bien et l’avez mis en location, vous devez souscrire une assurance habitation propriétaire non occupant. Elle couvre d’ores et déjà les risques habituels dans le cadre du MRH. Mais d’autres garanties les compléteront :

  • contre le recours des locataires : s’ils se plaignent auprès de la justice pour négligence de votre part ou mauvais état du logement ;

  • contre le trouble de jouissance : si l’occupant des lieux ne peut jouir pleinement du bien ;

  • contre la perte de revenus à cause d’un sinistre ;

  • contre la dégradation du bien ;

  • contre les impayés de loyers.

Publié le 09/11/2023

Dans
la même catégorie