MaPrimeRénov : nouveaux montants en 2024 à Vanves

MaPrimeRénov : nouveaux montants en 2024 à Vanves
Actualités financières, fiscales et notariales

Pour cette année 2024, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) offre un relooking à son aide financière MaPrimeRénov’. Celle-ci embarque divers changements, dont une hausse des montants accordés aux ménages. Décryptage. 

MaPrimeRénov’ c’est quoi ? 

MaPrimeRénov’ est une aide financière accordée aux ménages pour qu’ils fassent entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation. Elle a été instaurée pour réduire le nombre de passoires thermiques qui sont encore trop nombreuses dans l’Hexagone. 

Qu’est-ce qui change en 2024 ?

Chaque année, les aides financières attribuées pour les travaux de rénovation énergétique évoluent. Pour 2024, on enregistre :

  • Une hausse du budget global : 

La hausse est estimée à 1.6 milliard d’euros, ce qui signifie que le gouvernement va allouer 5 milliards d’euros pour les bénéficiaires de la subvention. 

  • Deux parcours différents :

Afin d’obtenir des résultats drastiques, MaPrimeRénov’ se divise en deux parcours différents. 

Le premier, MaPrimeRénov’ rénovation d’ampleur, requiert l’accompagnement d’un spécialiste, Mon accompagnateur Rénov’. Ce parcours accompagné vise à améliorer le confort d’hiver, mais aussi le confort d’été des biens immobiliers à Vanves. Pour inciter les ménages à entreprendre une rénovation d’ampleur, le montant de l’aide a été revu à la hausse, une hausse qui dépend des revenus du ménage et du nombre de classes sautées à l’issue du chantier. 

Notez par exemple que pour les ménages à revenus très modestes (les ménages bleus ou TMO), l’aide attribuée peut atteindre les 80 % et ce, dès que les travaux permettent de grimper d’au moins deux classes au DPE (F vers D, E vers C…). Pour les ménages roses (aux revenus supérieurs), l’aide est limitée à 30 % suite à un saut de deux classes et à 35 % suite à un saut de trois ou quatre classes au DPE. 

Et quand les travaux permettent de sortir des classes E, F et G, une bonification de 10 % supplémentaires est accordée aux propriétaires. 

Pour le second parcours dit « décarbonation », le montant accordé varie selon le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire que l’on veut installer.  

Publié le 29/01/2024

Dans
la même catégorie